Saturday, 6 October 2018

Tu m'as jamais vraiment aimé(e)

Eh oui, il y a un trend ici :). Voilà un autre post en Français, encore sur une chanson où quelqu'un a laissé quelqu'un d'autre et l'autre est triste, et ancore traduite en Français, naturellement, mais cette fois en Romagnol aussi. La chanson, encore en Min Nan, s'appelle 原来你毋捌爱过我 | Guân-lâi lí m̄-bat ài-kuè guá, "Et donc tu ne m'as jamais aimé(e)". Je l'ai rencontrée entre le 22/6/2013 et la moitié de Juilliet de cette année-là, et je l'ai traduite en Français entre le 23 et le 24/9/2018, donc c'est une autre "dernière heure", et en effet ça pourrait être aussi un "Work in Progress", parce que la traduction Roumagnole, commencée dans la nuit entre le 23 et le 24/9/19, n'est actuellement pas ancore terminée, et je vais poser les partie que j'ai faites à son place au milieu de l'original Min Nan. Le soir du 24/9/18, j'ai découvert cette bizarre addition qui marche en Min Nan: 無 | bô | "pas" + 較 | khah | "assez" + 縒 | tsua̍h | "tordre" (twist) = 無較縒 | bô-khah-tsua̍h | "inutile". J'ai eu l'impression que le "tordre" est "pas-assez-tordre" :), et donc j'ai changé ma traduction de «Ma joie c'est toute allée / Y a rien que j'peux supporter» à la version actuelle. Et enfin le soir du 25/9/18 (jusqu'à peu après la minuit) je termine cette traduction. Bon, voyons-la donc!


你的心应声
是否有人那里
心的锁匙钥匙除了
啥人

*我了解你
亲像好像了解我
这口气疼
心吐大大声
拖磨辛苦无较不用快活
我是伫咧正在毋甘舍不得什么
滚滚的目屎眼泪
烧热疼才知影知道
原来你毋捌不曾爱过我

你的心已经搬
早就蹛伫住在这里
心的锁匙钥匙啥人
我也探听

一句缘分啦
第二句话安慰我
这口气疼
心吐大大声
自由啦颠倒快活
我是伫咧正在毋甘舍不得什么
滚滚的目屎眼泪
烧热疼才知影知道
原来你毋捌不曾爱过我





Ton coeur ne répond pas:
Est-ce qu'y a quelqu'un là?
Les clés de ton coeur, après de moi,
Qui s'rait-il qui les aura?

* Je t’ai pas compris
Comme tu n’as pas compris moi
Mon coeur hurle
Ses blessures avec grand voix!
Quel douleur! La joie sert à quoi?
Rien n'est supportable pour moi!
Après tant douleur,
À larmes bouillantes sechées,
Je saurais que tu n'm'as jamais aimée.

Ton coeur s'en est parti,
C'est beaucoup qu'il n'est ici.
Les clés du coeur, qui les aura?
Je veux ne le savoir pas.

C'était le destin,
Mais y a rien pour conforter moi
Mon coeur hurle
Ses blessures avec grand voix!
Ma liberté triste m’a faite
Y a rien que j'peux supporter
Après tant douleur,
À larmes bouillantes sechées,
Je saurais que tu n'm'as jamais aimée.

*
Lí--ê sim bô ìn-siann
Kám kóng ū lâng tī hia
Sim--ê só-sî tû-liáu hōo guá
Lí koh thê hōo siánn-lâng--ah

* Guá bô liáu-kái lí
Tshin-tshiūnn lí bô liáu-kái guá
Tsit kháu khuì thiànn
Sim thóo hōo tuā-tuā siann
Tsîng thua-buâ bô-khah khuìnn-ua̍h
Guá sī tī-leh m̄-kam siánn
Kún-kún--ê ba̍k-sái
Sio-lia̍t thiànn tsiah tsai-iánn
Guân-lâi lí m̄-bat ài-kuè guá

Lí--ê sim í-king puann
Tsá-tiō bô tuà tī tsia
Sim--ê só-sî kau hōo siánn-lâng
Guá iā bô siūnn-beh thàm-thiann

Tsi̍t kù iân-hun--lah
Bô tī-lī kù uē an-uì guá
Tsit kháu khuì thiànn
Sim thóo hōo tuā-tuā siann
Tsū-iû--lah tian-tò khuìn-ua̍h
Guá sī tī-leh m̄-kam siánn
Kún-kún--ê ba̍k-sái
Sio-lia̍t thiànn tsiah tsai-iánn
Guân-lâi lí m̄-bat ài-kuè guá

*



'E tu cör u-n arspònd piò:
A-j ë-l quécadõn alè?
Al ciêv 'd 'e tu cör fura ch' nè a mè
A chi a-li vù-t dêṙ mò?

* Me a-n-t ò capì
Còmm ch't-a-n-m é capida a mè,
'E mi mêl ad cör
A-l grid fört acsè!
Pövra mè! Stê' alégra u-n sérva:
U-n-j-è gnit ch'a supùrt ad fêṙ
Quãnd ch'avrò sughê
I ócc chéld, a putrò savéṙ
Che tè t-a-n-m é mai amêda a mè!

'E tu cör u-s è spustê
L' è zà tãt ch'u-n è piò què
Al ciêv 'd 'e tu cör a chi a-li vù-t dêṙ,
Mè a-n-'e vòi gnich savéř.

L'avéva da ẓuẓédar,
Mo u-n-j-è gnit ch'u-m cunsôla a mè.
'E mi mêl ad cör
A-l grid fört acsè!
Lèbbra a sò, migh cuntẽta:
U-n-j-è gnit ch'a supùrt ad fêṙ
Quãnd ch'avrò sughê
I ócc chéld, a putrò savéṙ
Che tè t-a-n-m é mai amêda a mè!

*

No comments:

Post a Comment